Foire aux questions opticien

Toutes les questions que vous vous posez sur l'optique lunetterie

Qu'est ce que la myopie ?

La myopie est un trouble visuel qui affecte essentiellement des objets éloignés. L’image regardée ne se projette pas sur la rétine, mais légèrement en avant de celle-ci. Il s’en suit un défaut de mise au point qui rend la perception des objets éloignés flous.

La myopie est souvent héréditaire (surtout dans le cas de fortes myopies). Elle peut, dans certains cas, être évolutive, notamment durant la scolarité, et nécessite donc un suivi particulier chez l’enfant et l’adolescent.

Dans le cas de très fortes myopies, des risques sont associés, il est donc nécessaire de se faire suivre régulièrement par un ophtalmologiste.

 

Les premiers signes de la myopie ?

Plisser les yeux pour voir net de loin.

Ecrire le nez collé à sa feuille.

Ne pas reconnaître des personnes que vous connaissez dans la rue.

Comment la corriger ?

La myopie peut se corriger de plusieurs façons, mais le principe est toujours le même, renvoyer la projection de l’image d’un objet éloigné sur la rétine. Les dispositifs sont les suivants :

Des lunettes équipées de verres négatifs (ou concaves ou divergents) ou des lentilles de contact négative

Qu'est ce que l'hypermétropie ?

L’hypermétropie est un défaut visuel qui affecte essentiellement la perception des objets rapprochés. L’image des objets regardés ne se projette pas sur la rétine, mais légèrement en arrière de celle-ci. Il s’en suit un défaut de mise au point qui rend la perception des objets proches flous.

Cependant du fait du pouvoir accommodatif de l’œil (mise au point), cette gène n’apparaît bien souvent qu’avec l’âge. A terme, lorsque les capacités accommodatives sont trop diminuées, la perception des objets éloignés peut également être altérée. Chez le presbyte notamment, les hypermétropes s’ils ne sont pas corrigés vont être gênés au loin et de près.

Comme pour la myopie, elle peut être héréditaire (surtout dans le cas de fortes hypermétropies). A la naissance, la plupart des bébés sont hypermétropes. Ce défaut se régularise progressivement avec la croissance de l’enfant.

Quels sont les premiers signes ?

Bien que l’hypermétropie soit un défaut visuel de vision de loin, les premiers gènes apparaissent en vision de près. Ces gènes vont se manifester de manière préférentielle lors d’un travail en vision de près (lecture, ordinateur, …) et se traduisent par des sensations d’œil qui tire, des maux de têtes,… Elles apparaissent plutôt en fin de journée.

Comment la corriger ?

Plusieurs types de compensation de l’hypermétropie existent, mais tous permettent de remettre la projection de l’image de l’objet fixé sur la rétine. Les dispositifs sont :

Des lunettes équipées de verres positifs (ou convexes ou convergents)ou des lentilles convergentes

Qu'est ce que l'astigmatisme ?

L’astigmatisme est un défaut visuel relativement fréquent. Il est la conséquence d’un œil dont la cornée n’est pas ronde mais ovalaire. De ce fait, les rayons lumineux qui pénètrent dans l’œil ne se projettent pas en un seul point mais plus communément en une tâche elliptique de forme variable.

L'astigmatisme peut être associé à la myopie, l’hypermétropie ou la presbytie.

Quels sont les premiers signes ?

L’astigmatisme se caractérise par une vision imparfaite en vision de près comme de loin. La vision peut même être déformée et des directions paraître plus nettes que d’autres. L’astigmatisme peut également être la cause d’une fatigue visuelle et d’un embrouillement à la lecture.

Comment la corriger ?

La compensation de l’astigmatisme a pour but de ramener tous les rayons lumineux qui pénètrent la rétine en un seul et même point sur la rétine. Pour ce faire, on utilise des verres astigmates (ou toriques ou cylindriques) dont la correction varie suivant des directions perpendiculaires. Cette correction est possible par des verres de lunettes ou par certaines lentilles de contact rigides ou souples.

Qu'est ce que la presbytie ?

La presbytie est un phénomène inéluctable dû au vieillissement du cristallin. Ce vieillissement entraîne une perte des capacités accommodatives (capacité de mise au point) de l’œil. Cela se traduit aux environs de 40 à 50 ans, par une difficulté de plus en plus importe à voir net de près. Aujourd’hui on compte 22 millions de presbytes en France.

Comment fonctionne un œil presbyte ?

Au fur et à mesure des années, le cristallin perd de sa souplesse. Il parvient de moins en moins à assurer la mise au point en vision de près. Ces difficultés augmentent avec l’âge et la distance la plus proche à laquelle un objet est vu net augmente de concert :

A la naissance : Pas de vision à la naissance, l’enfantt a juste une perception de la lumière.

A 20 ans : 10 cm.

A 40 ans : 25 cm.

A 70 ans : 2 mètres !

La presbytie évolue très rapidement durant les dix premières années, puis se stabilise. Un suivi régulier est donc nécessaire.

Quels sont les premiers signes ?

Les premiers signes de la presbytie se caractérisent par une tendance à vouloir éloigner son journal ou son livre pour pouvoir le lire. Chez les femmes, des difficultés pour se maquiller apparaissent, le reflet dans la glace étant de moins en moins net. 
Toutes les tâches visuelles nécessitant une vision proche deviennent plus difficiles.

Comment la corriger ?

Nous conseillerons différents équipements en fonction de vos activités .

ATTENTION ! LOUPES = LUNETTES DE DEPANNAGE UNIQUEMENT !

Les loupes que vous trouvez dans certains commerces ne doivent en aucun cas se substituer à un équipement de qualité conseillé. Ces dernières ne sont pas parfaitement adaptées à votre vue, et elles peuvent vous procurez un inconfort, voire une fatigue visuelle plus rapide.

Principaux défauts :

Le centrage des verres n’est pas personnalisé. Cela peut conduire à des maux de tête ou des yeux qui tirent lors d’une utilisation prolongée.

Les verres sont fabriqués en série pour des puissances standards. Ils ne sont pas adaptés à votre vue et ne respectent pas les différences de correction éventuelles entre vos deux yeux.

Les lunettes loupes ne tiennent pas compte d’un éventuel astigmatisme. Or, beaucoup de gênes et de troubles lors de la lecture sont directement liés à la prise en compte d’un astigmatisme.

Ces lunettes loupes sont donc impersonnelles, non adaptées à votre vue et peuvent, dans de très nombreux cas être la source de fatigue visuelle et de maux de tête.

S'adapter aux verres progressifs est-il compliqué ?

Un verre progressif possède 3 zones :

  • Dans le haut du verre, une zone pour voir au loin.
  • Dans le bas, une zone pour lire et voir de près.
  • Entre les deux, une zone qui varie continuement du loin vers le près, avec toutes les distances intermédiaires.

Pour utiliser le verre avec le maximum d'efficacité, l'oeil doit être habitué à cette petite gymnastique : lever les yeux pour voir de loin, baisser les yeux pour voir de près. Plus difficile encore, en vision intermédiaire, il faut trouver la bonne hauteur dans le verre. Autant le dire, cela n'a rien d'évident à priori. Cela demande quelques jours pour trouver ses nouveaux repères.

La bonne nouvelle, c'est qu'une fois acquis ces habitudes, les yeux vont dans la bonne zone sans y penser. En clair, le cerveau a mémorisé les positions du regard. Plus besoin de s'en préocuper. Le cerveau est l'élément clé de l'adaptation (et de l'usage) du verre progressif.

Les premiers jours d'adaptation

Lors de la découverte d'une nouvelle paire de lunettes progressives, les premiers jours sont les plus déroutants. Le porteur a parfois l'impression de devoir lever la tête pour lire, et baisser la tête pour voir loin. En fait, c'est plutot au niveau des yeux que cela se passe : pour voir loin, il faut lever les yeux et parfois on favorise cela en accompagnant ce geste d'un léger abaissement de tête. Idem en vision de près, il faut baisser les yeux... mais pas la tête.

Pendant les premiers jours d'adaptation, nous préconisons de se ménager : ne pas courrir dans les escaliers ni se lancer dans la lecture de la Pléiade. S'accorder un peu de temps pour laisser les yeux (et le cerveau) explorer le nouveau verre.

Quelques astuces

En plus du progressif, pensez à la lumière : un bon éclairage va faciliter le fonctionnement de vos yeux et l'adaptation.

Si vous n'avez jamais porté de lunettes, il est tentant de retarder au maximum le moment des premiers verres progressifs. Or, plus on commence tôt, plus l'adaptation est facile car les verres ne sont pas très puissants. Ne pas attendre volontairement de s'équiper en progressif car l'adaptation sera plus longue.

Faite vous plaisir en choisissant une monture adaptée à votre visage, qui renforce votre personnalité. Il existe aujourd'hui de nombreuses marques de montures avec tous les styles. Profitez-en !

Favorisez la vision des contrastes et des couleurs et equiper vos lunettes progressives d'un bon traitement antireflet. Ce traitement procure un gain notable de confort visuel, particulièrement en vision de nuit ou au contraire lorsque l'on se trouve dans une zone très éclairée.

Dans notre magasin, nos progressifs ont une garantie de 60 jours. Autant dire que vous avez le temps de réussir une bonne adaptation.

Combien de temps est valable une ordonnance ?

On peut renouveler ses lunettes en se rendant directement chez l'opticien, à condition d'avoir une ordonnance datant de moins de 3 ans. Cette mesure, en vigueur depuis 2007, permet d'éviter les consultations redondantes chez l'ophtalmologiste.

Nous pouvons modifier cette ordonnance directement en magasin si votre vision a évolué (et si aucune mention contraire de delai ou d'adaptation n'est inscrite sur l'ordonnance)

Nous sommes formés en optométrie afin de vous faire un examen de vue adapté

A quoi sert un traitement anti-reflet ?

Différents traitements sur les verres peuvent s'ajouter à vos lunettes de vue.

On peut mettre un anti-rayure sur les verres: c'est un vernis qui est mis sur la surface du verre pour que celui-ci se raye moins facilement. Mais on peut aussi mettre un traitement anti-reflets. A savoir s'il y a le traitement antireflet, il y a forcément le traitement anti-rayures.

Les lunettes de vue avec antireflet permettent de supprimer les reflets parasites et d'améliorer la perception des contrastes. Elles sont très utiles pour les personnes travaillant sous lumière artificielle, qui travaillent sur ordinateur, et aussi pour la conduite de nuit (ce qui permet de diminuer l'éblouissement des phares des autres véhicules). Ces anti-reflets augmentent le confort visuel, ils permettent de diminuer la fatigue de vos yeux et d'éviter des maux de tête. De plus, d'un point de vue esthétique, l'antireflet rend le verre plus transparent, « on voit mieux les yeux à travers les verres ».

Il peut y avoir différents anti-reflets sur vos lunettes de vue, l'antireflet monocouche (une seule couche) ou multicouches (plusieurs couches), plus il y a de couches plus l'antireflet est perfectionné (couches supplémentaires qui permettent un nettoyage plus facile, qui permettent une plus grande transparence...). Car un inconvénient persiste avec ce traitement, c'est le fait que les verres se salissent plus facilement, mais beaucoup d'efforts sont effectués par les verriers pour résoudre ce problèmes grâce à l'antireflet multicouche.

Comment entretenir ses verres ?

Il y a une règle toute simple pour l’entretien de vos verres de prescription qui, si vous la suivez, garantira un rendement optimal de vos lunettes pendant des années : si vous ne portez pas vos lunettes, rangez-les dans un étui.

Le problème, c’est que personne ne suit vraiment cette règle en tout temps. (Vous vous reconnaissez...). Si, comme bon nombre d’entre nous, vous n’utilisez pas toujours un étui rigide pour ranger vos verres de prescription, alors suivez les conseils suivants pour l’entretien et la protection de vos verres afin de préserver votre saine vision.

Comment entretenir vos verres

Nous vous proposons en magasin deux possibilités efficace d'entretien des verres :

- des lingettes pré-imbibées de produit nettoyant.

- des sprays néttoyants

Si vous n'avez plus ou ne souhaitez pas avoir ces produits : Nous vous suggèrons de les frotter délicatement avec les doigts en utilisant de l’eau tiède et savonneuse. Rincez-les puis asséchez-les en les tapotant avec un chiffon doux et propre. De nombreux fournisseurs de produits d’optique vendent des chiffons en microfibres qui emprisonnent la saleté et la poussière. Évitez de frotter les verres de prescription avec un linge, un papier mouchoir ou du papier hygiénique qui pourraient rayer vos verres. Et évitez à tout prix les produits de nettoyage domestique, l’acétone et les savons contenant de la crème parce que les produits chimiques peuvent endommager vos montures.

Le rangement, un must. Rangez vos lunettes dans un étui rigide lorsque vous ne les portez pas pour éviter les rayures. Ce faisant, vous gardez vos verres de prescription propres et vous protégez également vos précieuses montures. Ne laissez jamais vos lunettes de prescription libres dans un sac à main, une poche ou un contenant quelconque.

Déposez-les délicatement. D’accord, vous n’avez pas toujours d’étui sous la main. Si vous devez laisser vos lunettes de prescription sur une table ou un bureau, repliez-en d’abord les branches avant de les déposer. Déposez-les toujours sur la monture afin d’éviter de rayer les verres. Il n’est jamais bon de laisser vos lunettes par terre. Et, dans la salle de bains, le bord du lavabo ou le comptoir ne sont pas non plus des endroits indiqués pour vos lunettes. Des éclaboussures, des jets des produits cosmétiques ou autres peuvent rapidement salir les verres. Qui plus est, les fixatifs et le parfum peuvent endommager les traitements antireflets.

Gardez vos lunettes sur le nez, pas sur la tête. Les verres de lunettes de prescription sont conçus pour reposer sur le nez, devant vos yeux, pas sur le dessus de la tête. Les montures ainsi portées ne seront plus alignées et rendront les verres, même les plus propres, moins efficaces s’ils ne sont plus positionnés correctement devant les yeux.

Quelques questions sur les lentilles

   1/ Puis-je avoir des lentilles de contact pour toutes les corrections?
OUI. Il existe des lentilles de contact pour tous les défauts visuels : myopie, hypermétropie, astigmatisme, presbytie. Mieux, certains défauts sont corrigeables seulement en lentilles de contact.
     
   2/ M 'y habituerai-je facilement?
OUI. Les lentilles souples ne nécessitent pas de temps d'adaptation. Dès que vous les posez sur l'oeil, vous ne les sentez plus. Pour les lentilles rigides, il faut compter environ une semaine.
  
   3/ J 'ai des petits yeux et peu de larmes. Puis-je utiliser des lentilles?
OUI. Il existe des lentilles pour toutes les formes d'yeux. L'ophtalmologiste mesure le rayon de courbure de la coréne et suggère le modèle qui convient. On a longtemps dit que les porteurs de lentilles devaient produire beaucoup de larmes. or, les matériaux ont fait de gros progrès et les lentilles en silicone hydrogel retiennent l'eau et se déshydratent moins vite.
    
   4/ J' ai peu d'argent. Vais-je être remboursé?
La Sécurité Sociale ne le fait que dans de très rares cas, pour des défauts visuels bien précis. Si vous en avez une, comptez sur votre mutuelle. Elle rembourse souvent sur la base d'un forfait annuel. N'oubliez pas d'ajouter à votre budget la solution d'entretien, non remboursée.
    
   5/ Les lentilles de contact sont-elles moins chères sur Internet?
OUI MAIS ATTENTION ! Il est possible de réaliser des économies de 30 à 70% sur des sites qui commercialisent des grandes marques. Pourtant, l'outil Internet est à manier avec prudence. En effet, les produits de santé habituellement soumis à une traçabilité ne le sont plus dans ce cas. Pire : tous les sites Internet sont basés à l'étranger car, en France, les opticiens ont le monopole de la vente de lentilles. Sur Internet, il n'y a aucune garantie de la provenance des lentilles. Même s'il s'agit d'une marque achetée habituellement, il y a des risques de contrefaçons et on ne sait pas comment les lentilles ont été stockées.
   
   6/ Les lentilles me protègent des UV, me dispensent-elles du  port de lunettes de soleil?
NON. Les lentilles ont toutes une protection UV. Il existe même des lentilles solaires qui protègent l'iris et la pupille grâce à un filtre marron. Mais elles ne couvrent pas le blanc de l'oeil, partie très sensible qui laisse passer les UV. Il est donc indispensable d'avoir des lunettes de soleil en complément. Les lentilles solaires peuvent convenir à ceux pour qui porter des lunettes est impossible, notamment pour les activités nautiques.
 
   7/ Je n'ai pas mon produit d'entretien sur moi, puis-je les conserver dans l'eau?
SURTOUT PAS. Qu'il s'agisse d'eau du robinet ou d'eau en bouteille, elles contiennent toutes les deux des microbes qui se collent sur la paroi et attaquent la cornée. De toute façon, l'eau n'est pas stérile et son pH diffère de celui de la lentille. Uitilisez toujours une solution d'entretien adaptée.
   
   8/ Je suis en vadrouille. Comment avoir les mains toujours propres ?
Des lingettes anticbactériennes feront l'affaire. Pour une meilleure hygiène, pensez aux gels antispetiques vendus en pharmacie au format pocket.

   9/ Envie de me faire belle. le maquillage est-il sans danger?
NON. Il faut cependant respecter quelques précautions. Posez toujours les lentilles avant de vous maquiller et retirez-les avant de vous démaquiller. Privilégiez les textures crème plutôt que les fards en poudre. Evitez les traits de khôl à l'intérieur de l'oeil. la lentille, en contact direct avec le produit, pourrait se salir. Faîtes-le de préférence, à l'extérieur des cils.

   10/ Combien de temps puis-je garder mes lentilles de contact?
Le temps théorique est de 11 heures pour des lentilles mensuelles classiques. Si elles sont bien supportées, vous pouvez les garder plus longtemps, pour toute une soirée. Dès que vous sentez un picotement ou une sensation d'inconfort due à une sécheresse de l'oeil, il est préférable de les retirer. N'oubliez pas de consulter votre ophtalmologiste une fois par an pour vérifier que tout va bien. Sachez qu'il existe une nouvelle génération de lentilles en silicone hydrogel à un prix équivalent à la précédente génération. Elles peuvent être portées du lever au coucher car elles sont perméables à l'oxygène.

   11/ Est-ce grave si je dors avec mes lentilles?
On vous encourage vivement à prendre 30 secondes pour enlever vos lentilles. Exceptionnellement, vous pouvez les garder si votre modèle si prête.. Si ce n'est pas le cas et que vous vous êtes endormis avec, enlevez-les dès le réveil pour laisser votre oeil respirer pendant la journée. La cornée a manqué d'oxygène pendant la nuit et sera, de ce fait, sensibilisée aux infections.

   12/ En avion, quelle est la meilleure solution pour mes yeux?
Dès que le vol dépasse 4 heures, l'air très sec de la cabine déssèche les lentilles. Prenez toujours avec vous un collyre (lamres artificielles) en unidose, compatible avec le port de lentilles que vous utiliserez dès les premières sensations de dessèchement. Le mieux est quand même de remettre vos lunettes s'il s'agit d'un vol long courrier. Sachez qu'il existe désormais des solutions d'entretien spécialement étudiées pour les nouvelles réglementations.

   13/ Je pars une semaine en randonnée. Existe-t-il un modèle que je n'ai  pas besoin de retirer?
Il existe des lentilles en silicone hydrogel spécialement étudiées pour être portées en continu une semaine ou un mois selon les modèles. Ces lentilles sont à manipuler avec précaution. Dès que vous le pouvez, retirez-les quand même certaines nuits car les risques d'infections augmentent quand les lentilles sont portées en continu.
Il est préférable d'utiliser des lentilles journalières que vous jetterez tous les soirs.  

   14/ Puis-je utiliser mes lentilles pour faire du sport?
OUI. Elles sont pratiques et vous ne risquez pas de les perdre. Optez pour des lentilles souples plutôt que des rigides., notamment pour les sports de contact. Pour les activités nautiques, préférez les lentilles journalières (SofLens Daily Disposable) que vous jetterez après car les projections d'eau peuvent être source de contamination.

   15/ Puis-je remettre mes vieilles lentilles?
NON. Oubliez les lentilles du mois dernier que vous aviez gardé au cas où. Elles ont trempé longtemps dans le produit d'entretien. Elles risquent d'être contaminées. Il existe des lentilles journalières qui évitent les mauvaises surprises si vous perdez les vôtres.

   16/ A la mer, si je ne mets pas la tête sous l'eau, puis-je les garder?
OUI. La mer est salée et contient moins de germes que l'eau douce. Préférez des lentilles journalières. Ce sera moins dramatique si vous les perdez. Fermez les yeux si vous plongez et baignez-vous, de préférence, dans une zone où flotte le pavillon bleu.

   17/ Et à la piscine?
NON. L'eau contient des germes. mieux vaut ne pas se baigner avec ses lentilles. Si vous y tenez, prenez des lunettes de natation parfaitement étanches et des lentilles journalières que vous jetterez à la sortie de la piscine.

   18/ J'ai du sable dans les yeux. Que dois-je faire?
Les lentilles sont un premier rempart contre le sable. Néanmoins, ne vous frottez pas les yeux, cela augmenterait l'irritation. Ôtez votre lentille et rincez-la. Si le sable est toujours présent, utilisez un collyre. Remettez vos lentilles lorsque le problème est réglé.

Comment se protéger du soleil ?

Ce qu’il faut savoir :

Ce n’est pas la teinte ou son intensité qui filtre les UV !
Mais :

la matière du verre

et/ou un traitement spécial qui filtre les UV à 100%, ce traitement est réalisé à la fabrication du verre.

Ainsi, il existe des verres en matière de haute technologie qui, blancs, filtrent naturellement 100 % des UV. Demandez conseil à votre opticien.

A noter que les verres en polycarbonate possèdent les mêmes avantages, en plus d’une résistance aux chocs remarquable : pensez-y pour vos enfants et vos activités à risques.

 L’intensité de la teinte

Plus un verre est foncé, plus il diminue la quantité de lumière pénétrant dans l’œil. Son action n’est donc pas sur les UV mais sur l’éblouissement.
Des normes européennes définissent 5 classes de verres teintés : 0 étant le plus clair et 4 le plus foncé.
La couleur des verres solaires n’influe pas sur la protection UV : gris, brun, vert… laissez-vous guider par votre préférence lors de l'essayage, par le conseil de votre opticien et la préconisation du fabricant.

La qualité des verres solaires

Même sans correction, il existe différentes qualités optiques de verres solaires. Il est recommandé d’acheter ses lunettes de soleil chez un professionnel de la vision (opticien), et de demander la présence certifiée d’un filtre UV, avec la garantie du fabricant.

Rappelons qu’un verre solaire qui ne filtre pas 100% des UV, apaise seulement contre l’éblouissement, en diminuant l’intensité de la lumière. La quantité d’UV qui pénètre dans l’œil, elle, augmente car la pupille se dilate... En effet, la pupille varie en fonction du niveau de lumière : moins il y a de lumière, plus la pupille se dilate.

La garantie certifiée de la présence d’un filtre 100% UV est donc essentielle.
« UV 400 » indique que le filtre UV filtre jusqu’à 400nm, c’est le filtre idéal.
Soyez particulièrement vigilant pour les enfants et les séniors qui sont plus vulnérables face au soleil.

Le saviez-vous ?

Les fabricants de verres correcteurs solaires proposent de larges gammes de qualités de verres solaires correcteurs. Pour optimiser votre confort visuel, vous pouvez bénéficier de traitement anti-reflets, anti-rayures, anti-salissures, de teintes spéciales, de verres polarisants, de verres adaptés à une activité précise… demandez conseil à votre opticien. 

Si vous faites un sport en particulier, nous vous conseillerons en fonction de l’activité pratiquée.

C'est quoi les verres photochromiques ?

Les verres photochromiques contiennent des pigments qui assombrissent le verre lorsqu'il est exposé aux rayons ultraviolets de la lumière solaire. Lorsque l'intensité des rayons UV diminue, les verres s'éclaircissent. La teinte s'adapte donc en fonction des variations de lumière à l'extérieur pour offrir la bonne teinte au bon moment. Les verres photochromiques aident à protéger les yeux de la lumière en réduisant l'éblouissement et la fatigue oculaire.

A quoi servent les verres polarisés ?

Dés les premiers rayons de soleil, à la montagne, à la plage ou en conduite, nous avons le besoin de nous protéger de l'éblouissement et des UV nocifs pour notre oeil.

 Selon le confort recherché et l'intensité de l'ensoleillement, il existe 4 teintes (catégorie 1 à 4) de verres solaires 100% UVA-UVB, en effet la teinte suffit à être moins ébloui mais ne peut empêcher les UV et la lumière bleue d'atteindre l'oeil.

 Les verres Polarisants sont généralement de catégorie 3 et idéal pour la conduite, les sports nautiques, la pêche et les activités de plein air.

Le verre Polarisant élimine l'éblouissement par réverbération (route, pare-brise, eau ...)

et améliore la vision des contrastes et du relief pour un meilleur confort.

Qu'est ce que les verres mi-distance ?

Les verres mi-distance ou verres de proximité ou verres à profondeur de champ :

Ces verres sont spécifiquement conçus pour :

Les jeunes presbytes qui n'ont jamais porté de lunettes ou bien qui ont une faible correction.

Les porteurs de verres progressifs qui souhaite avoir un équipement complémentaire pour des activité des près et jusqu'à un mètre de type : dessin, musique (lecture d'une partition), bricolage, jeu de cartes, travail sur écran.

Les verres mi-distance des lunettes de vue permettent d'élargir la profondeur du champ de vision par rapport à une vision de près donc de voir plus loin qu'un verre de près. Les verres mi-distance ont aussi l'avantage d'avoir une largeur de champ de vision plus grande qu'un verre progressif.

Ces verres garantissent une vision nette dans toutes les conditions citées ci-dessus et évitent la fatigue visuelle.

Quelles sont les garanties sur nos produits ?

Nos montures sont garanties un an, nous vous changeons la pièce cassée si la monture est toujours fabriquée par nos fournisseurs.

Nos verres sont égalements garanties un an. Nous prenons en charge 60% du prix du verre a changer.